"Parler"

Parler de qui s'envoie en l'air,

Parler de qui vaut mieux qu'un autre

Parler des autres par derrière,

Parler pour dénoncer les fautes

Parler toujours plus bas que terre,

Parler de rien, parler dans l'vent

Parler parce qu'on ne veut pas se taire,

Parler pour se mettre en avant


Parler quand on a la bouche pleine,

Parler quand l'émotion remonte

Parler sans retenir sa haine,

Parler sans même s'en rendre compte

Parler sans s'écouter parler,

Parler c'est jamais vraiment classe

Parler c'est jamais vraiment vrai,

Parler ça fait que je me lasse


Parler mais ça n'avance à rien,

Parler, quand on n'mâche pas ses mots

Parler ça vaut peau de chagrin,

Parler, sans cracher le morceau

Parler ça peut faire sourire,

Parler ça peut faire pleurer

Parler ça fait peu d'souvenirs,

Parler ça fait surtout parler


Parler de tout c'qu'on peut parler,

Parler c'est tellement important

Parler autant qu'on peut parler,

Parler sans gène en même temps

Parler pour tuer le silence,

Parler pour croire qu'on n'est pas seul

Parler plus fort que l'assistance

Parler pour dire « fermez vos gueules »


Parler de manière frénétique,

Parler vite encore et encore

Parler plus vite que la musique,

Parler pour oublier son corps

Parler pour oublier son heure,

Parler pour oublier la mort

Parler pour conjurer la peur,

Parler pour conjurer le sort


Parler mais ça n'avance à rien,

Parler, quand on n'mâche pas ses mots

Parler ça vaut peau de chagrin,

Parler, sans cracher le morceau

Parler ça peut faire sourire,

Parler ça peut faire pleurer

Parler ça fait peu d'souvenirs,

Parler ça fait surtout parler


Par les droits qui existent encore,

Par les mélodies que je chante

Par les silences de l'aurore,

Par les utopies qui s'inventent

Par les esthètes et ceux qui créent,

Par les enfants que l'on fait naître

Parler cache toujours un secret...

Parler cache toujours un peut-être.

Posts récents

Voir tout

J'adresse ma chanson à tous ceux qui s'étonnent De voir à l'horizon une vie monotone Ceux à qui la raison interdit d'être fou Qui restent à la maison quand ils n'ont plus de sous Si le temps paraît lo

Passent les mois et les semaines Sous le chaland de nos amours De quelques centimètres à peine Le temps nous immerge en son cours Nous sommes tous deux capitaines Et lorsque l’eau nous joue des tours

Depuis le temps qu’on fait confiance Aux décisions de nos États, Aux découvertes de la science, À des gens qu’on ne connaît pas. Depuis le temps qu’on nous fait croire Que l’on connaît les performance