"Ma légende"

Tout a commencé à l'époque

Où j'étais encore un puceau

Où je me faisais dans le froc

Devant les filles au bord de l'eau

Je venais d'avoir mes 20 ans

Mais n'avais jamais fait l'amour

L'ennui m'a dit "c'est en chantant

Belle je t'aimerai toujours

Que l'on devient le prétendant

Le plus charmant de la basse cour"


J'ai prêté l'oreille à l'ennui

Qui me l'a toujours bien rendu

À ses conseils je suis tout ouïe

Et obéis bien entendu


J'ai prêté l'oreille à mon sexe

Un jour où j'étais en vacances

Avec ma femme, enfin mon ex,

Dans un coin perdu de la France

Comme elle voulait, dans le divan,

Faire "ah dada" dix fois par jour

Mon sexe m'a dit "c'est en vivant

Des p'tites amours au jour le jour

Que l'on devient le prétendant

Le plus sexy de la basse cour"


J'ai prêté l'oreille à mon sexe

Qui depuis reste bien tendu

À ses conseils je suis perplexe

Mais obéis bien entendu


J'ai prêté mon sexe à mes mains

Pour quelques plaisirs solitaires

« Quel talent ! » disent-elles, "dès demain

Tu peux devenir militaire

Dix ans que t'as quitté ta belle,

Que tu t'enterres dans ta maison

Croyant que Jacquie et Michel

Vont satisfaire tes bandaisons.

La vie n'est-elle pas plus belle

Avec une vraie profession ?"


J'ai prêté mon sexe à mes mains

Qui depuis me l'ont bien tordu

A leurs conseils je suis chafouin

Mais obéis bien entendu


J'ai tendu les mains vers la vie

Toute ma journée de repos

À la suite d'une insomnie

Passé à mater du porno

La vie m'a dit "faut qu'tu racontes

À tout le monde ton histoire

En étant fier, sans avoir honte,

Sur une scène ou un trottoir!"

La vie m'a dit "c'est en chantant

La légende de son parcours ...


Que l'on devient le prétendant

Le plus aimé de la basse cour

Que l'on devient le prétendant

Le plus aimé de la basse cour

Que l'on devient le prétendant X2

Que l'on devient X3

Viens! X3

Posts récents

Voir tout

J'adresse ma chanson à tous ceux qui s'étonnent De voir à l'horizon une vie monotone Ceux à qui la raison interdit d'être fou Qui restent à la maison quand ils n'ont plus de sous Si le temps paraît lo

Passent les mois et les semaines Sous le chaland de nos amours De quelques centimètres à peine Le temps nous immerge en son cours Nous sommes tous deux capitaines Et lorsque l’eau nous joue des tours

Parler de qui s'envoie en l'air, Parler de qui vaut mieux qu'un autre Parler des autres par derrière, Parler pour dénoncer les fautes Parler toujours plus bas que terre, Parler de rien, parler dans l'