"Je suis à bout"

Quand la vie me picote, que ma tête me gratte

Que trop d'idées me trottent, que plus rien ne m'épate

Quand je suis mal à l'aise, prêt à prendre une valise

A sauter d'une falaise, à faire une bêtise


Je vais boire un verre au serpent,

M'assoir devant le piano

Déclarer musicalement

L'amour que j'ai pour ce bistrot

Plus rien n'arrête mon entrain,

Je ne suis plus maître de rien

Encore un verre de péteux,

Deux ou trois airs ténébreux

Y a trop de bruit, de fumé,

C'est une vraie cacophonie,

Il faut que je sorte d'ici

Je suis trop saoul,

Tout tourne tout autour de moi,

Je suis à bout

Il faut que je ....

Il faut que je ...

Il faut que je rentre chez moi...


Plus les verres se vident, plus le temps nous fatigue

Plus l'intrigue s'intéresse aux histoires de fesses

Plus les lits se remplissent de mille et une caresses

Plus la nuit est propice à remercier l'ivresse


J'étais décidé à partir

Et pourtant me fait prendre au jeu

De quelques mots qui me font rire

Et du sourire de ses yeux

Plus rien n'arrête mon entrain

Je ne suis plus maître de rien

Entre deux danses endiablées,

On commence à s'embrasser

J'ai très envie de t'aimer,

De faire un p'tit tour de magie

Pour me retrouver dans ton lit

Je deviens fou,

Je tourne tout autour de toi,

Je suis à bout

Il faut que je...

Il faut que je...

Il faut que je rentre chez toi...


Quand l'amour me titille, que ma fierté se taille

Que mes tripes sautillent, que défilent mes failles

Quand je suis amoureux, prêt à me marier

À enfin être heureux, à faire un p'tit mouflet.


J'entends revenir au galop

Les gardiens de ma liberté

Menaçant toute tentative

De vulnérabilité

Plus rien n'arrête leur entrain,

Je ne suis plus maître de rien

Encore un peu plus de distance

Aura t-elle assez de patience

En attendant

Que je fasse

Une croix sur ma lâcheté,

Sur ma manie de tout quitter


Je deviens fou,

Plus rien ne tourne rond chez moi,

Je suis à bout

Il faut que je...x3..

Il faut que j'aille

Boire un verre au serpent,

M'assoir devant le piano,

Déclarer musicalement

L'amour que j'ai pour ce bistrot.

Posts récents

Voir tout

J'adresse ma chanson à tous ceux qui s'étonnent De voir à l'horizon une vie monotone Ceux à qui la raison interdit d'être fou Qui restent à la maison quand ils n'ont plus de sous Si le temps paraît lo

Passent les mois et les semaines Sous le chaland de nos amours De quelques centimètres à peine Le temps nous immerge en son cours Nous sommes tous deux capitaines Et lorsque l’eau nous joue des tours

Parler de qui s'envoie en l'air, Parler de qui vaut mieux qu'un autre Parler des autres par derrière, Parler pour dénoncer les fautes Parler toujours plus bas que terre, Parler de rien, parler dans l'